Le site est en maintenance. Des problèmes d'affichage peuvent apparaître.
ACCUEIL À PROPOS CRÉDITS

RETOUR AUX CHAPITRES

Chapitre I

L’ENFANT, UN ÊTRE À FORMER

NOUVEAUX LIEUX, NOUVELLES INSTITUTIONS

DES RÉGENTS ET D’ANCIENS ÉLÈVES TÉMOIGNENT

BIBLIOTHÈQUE SONORE

Principes du latin

1.2.1.4. Principes du latin

Quand les enfants atteignent l’âge de neuf-dix ans, le maître choisit parmi eux ceux qui apprendront le latin. Il sélectionne les enfants les plus diligents qui ont une bonne mémoire et un esprit vif et dont les parents ont suffisamment de moyens pour qu’ils puissent continuer leurs études. L’apprentissage du latin est long, difficile et cher. À part payer l’écolage, il faut acheter de nouveaux livres, au moins un manuel de grammaire et un dictionnaire.

Les écoliers latins commencent par apprendre par cœur les déclinaisons. Ils notent dans leurs cahiers chaque jour de nouveaux noms latins avec les terminaisons des cas et doivent les décliner toute la journée. Le samedi, ils répètent tout ce qu’ils ont appris durant la semaine. Ils apprennent ensuite des éléments de grammaire, les différentes parties du discours, les temps.

Dès qu’ils connaissent les règles de déclinaison et de conjugaison, ils peuvent traduire en latin (exercice de « thème ») des phrases simples comme « Dieu est bon, car il aime les hommes » ou « La Vierge est sainte » (Fig. 5-6). Ils traduisent aussi les fragments du catéchisme. Ils deviennent alors « composants » et occupent les places les plus honorables dans la salle d’école.

Principes du latin

1.2.1.4. Principes du latin

Quand les enfants atteignent l’âge de neuf-dix ans, le maître choisit parmi eux ceux qui apprendront le latin. Il sélectionne les enfants les plus diligents qui ont une bonne mémoire et un esprit vif et dont les parents ont suffisamment de moyens pour qu’ils puissent continuer leurs études. L’apprentissage du latin est long, difficile et cher. À part payer l’écolage, il faut acheter de nouveaux livres, au moins un manuel de grammaire et un dictionnaire.

Les écoliers latins commencent par apprendre par cœur les déclinaisons. Ils notent dans leurs cahiers chaque jour de nouveaux noms latins avec les terminaisons des cas et doivent les décliner toute la journée. Le samedi, ils répètent tout ce qu’ils ont appris durant la semaine. Ils apprennent ensuite des éléments de grammaire, les différentes parties du discours, les temps.

Dès qu’ils connaissent les règles de déclinaison et de conjugaison, ils peuvent traduire en latin (exercice de « thème ») des phrases simples comme « Dieu est bon, car il aime les hommes » ou « La Vierge est sainte » (Fig. 5-6). Ils traduisent aussi les fragments du catéchisme. Ils deviennent alors « composants » et occupent les places les plus honorables dans la salle d’école.

Principes du latin

1.2.1.4. Principes du latin

Quand les enfants atteignent l’âge de neuf-dix ans, le maître choisit parmi eux ceux qui apprendront le latin. Il sélectionne les enfants les plus diligents qui ont une bonne mémoire et un esprit vif et dont les parents ont suffisamment de moyens pour qu’ils puissent continuer leurs études. L’apprentissage du latin est long, difficile et cher. À part payer l’écolage, il faut acheter de nouveaux livres, au moins un manuel de grammaire et un dictionnaire.

Les écoliers latins commencent par apprendre par cœur les déclinaisons. Ils notent dans leurs cahiers chaque jour de nouveaux noms latins avec les terminaisons des cas et doivent les décliner toute la journée. Le samedi, ils répètent tout ce qu’ils ont appris durant la semaine. Ils apprennent ensuite des éléments de grammaire, les différentes parties du discours, les temps.

Dès qu’ils connaissent les règles de déclinaison et de conjugaison, ils peuvent traduire en latin (exercice de « thème ») des phrases simples comme « Dieu est bon, car il aime les hommes » ou « La Vierge est sainte » (Fig. 5-6). Ils traduisent aussi les fragments du catéchisme. Ils deviennent alors « composants » et occupent les places les plus honorables dans la salle d’école.

À CONSULTER...

Principes du latin

1.2.1.4. Principes du latin

Quand les enfants atteignent l’âge de neuf-dix ans, le maître choisit parmi eux ceux qui apprendront le latin. Il sélectionne les enfants les plus diligents qui ont une bonne mémoire et un esprit vif et dont les parents ont suffisamment de moyens pour qu’ils puissent continuer leurs études. L’apprentissage du latin est long, difficile et cher. À part payer l’écolage, il faut acheter de nouveaux livres, au moins un manuel de grammaire et un dictionnaire.

Les écoliers latins commencent par apprendre par cœur les déclinaisons. Ils notent dans leurs cahiers chaque jour de nouveaux noms latins avec les terminaisons des cas et doivent les décliner toute la journée. Le samedi, ils répètent tout ce qu’ils ont appris durant la semaine. Ils apprennent ensuite des éléments de grammaire, les différentes parties du discours, les temps.

Dès qu’ils connaissent les règles de déclinaison et de conjugaison, ils peuvent traduire en latin (exercice de « thème ») des phrases simples comme « Dieu est bon, car il aime les hommes » ou « La Vierge est sainte » (Fig. 5-6). Ils traduisent aussi les fragments du catéchisme. Ils deviennent alors « composants » et occupent les places les plus honorables dans la salle d’école.

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes