ACCUEIL À PROPOS CRÉDITSMENTIONS LÉGALESPORTAIL ENJEU[X]

RETOUR AUX CHAPITRES

La création du Centre international de l’enfance

L’ENFANT, UN ÊTRE À FORMER

NOUVEAUX LIEUX, NOUVELLES INSTITUTIONS

DES RÉGENTS ET D’ANCIENS ÉLÈVES TÉMOIGNENT

BIBLIOTHÈQUE SONORE

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies prend conscience de la nécessité d’intensifier l’aide apportée aux enfants victimes du conflit. Un Fonds international de secours à l’enfance, ou FISE, préfiguration de l’UNICEF, est créé le 11 décembre 1946. C’est au sein de cette institution et sous l’impulsion de Ludwik Rajchman, Robert Debré et Maurice Pate que naît l’idée d’un Centre international de l’enfance porté par la France.

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme établissement d’utilité publique

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme
établissement d’utilité publique (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le CIE, émanation d’institutions internationales

À l’occasion d’une réunion organisée le 17 juin 1947, le représentant de la France au Conseil administratif du FISE propose la création d’un Centre international de l’enfance à Paris, proposition confirmée par le gouvernement français le 5 mars 1949. Peu après, le conseil d’administration du FISE, le conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé et le conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies donnent leur accord, respectivement le 30 juin, le 14 juillet et le 28 juillet 1949. Le 10 novembre de la même année, un décret reconnaît le CIE comme fondation d’utilité publique de droit français. Une séance inaugurale est organisée le 18 janvier 1950, dans le salon de l’Horloge du ministère des Affaires étrangères, en présence des représentants de nombre d’organisations internationales : FISE, OMS, UNESCO etc.

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis autour de Robert Debré

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis
autour de Robert Debré (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 307).

Des objectifs originaux et une vocation internationale

Statutairement placé à la disposition des organisations internationales dédiées à l’enfant, dont il se veut « symbiotique », le CIE a une forte vocation internationale doublée d’une originalité affirmée. Il prétend en effet analyser l’ensemble des problèmes de l’enfance, en faire la synthèse et déterminer des priorités d’action dans tous les pays du monde. L’objectif est de favoriser et coordonner la formation et la recherche dans tous les domaines touchant à l’enfant.

Logo du CIE en 1950 Logo du CIE en 1979 Logo du CIE en 1984 Logo du CIE en 1991

Évolution du logo du CIE entre 1950 et 1991 (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le logo : une volonté de rayonnement

En 1950, le premier logo du Centre est une mascotte peinte par Olivier Debré, représentant une brebis allaitant son petit. Ce logo serait issu de la découverte d’un mouton dans l’ancien chenil du château de Longchamp par les premiers arrivants. Il évolue ensuite à plusieurs reprises, dans le sens d’une plus grande lisibilité. En 1979, le choix est temporairement fait d’utiliser uniquement le sigle CIE. En 1984, une identité graphique apparaît : une tête d’enfant et son bras tenant un oiseau, le tout sur un fond noir représentant un planisphère avec des rayons partant de Paris en direction du monde entier. En 1991, le logo est simplifié et stylisé : seuls l’enfant et l’oiseau sont conservés.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies prend conscience de la nécessité d’intensifier l’aide apportée aux enfants victimes du conflit. Un Fonds international de secours à l’enfance, ou FISE, préfiguration de l’UNICEF, est créé le 11 décembre 1946. C’est au sein de cette institution et sous l’impulsion de Ludwik Rajchman, Robert Debré et Maurice Pate que naît l’idée d’un Centre international de l’enfance porté par la France.

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme établissement d’utilité publique

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme
établissement d’utilité publique (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le CIE, émanation d’institutions internationales

À l’occasion d’une réunion organisée le 17 juin 1947, le représentant de la France au Conseil administratif du FISE propose la création d’un Centre international de l’enfance à Paris, proposition confirmée par le gouvernement français le 5 mars 1949. Peu après, le conseil d’administration du FISE, le conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé et le conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies donnent leur accord, respectivement le 30 juin, le 14 juillet et le 28 juillet 1949. Le 10 novembre de la même année, un décret reconnaît le CIE comme fondation d’utilité publique de droit français. Une séance inaugurale est organisée le 18 janvier 1950, dans le salon de l’Horloge du ministère des Affaires étrangères, en présence des représentants de nombre d’organisations internationales : FISE, OMS, UNESCO etc.

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis autour de Robert Debré

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis
autour de Robert Debré (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 307).

Des objectifs originaux et une vocation internationale

Statutairement placé à la disposition des organisations internationales dédiées à l’enfant, dont il se veut « symbiotique », le CIE a une forte vocation internationale doublée d’une originalité affirmée. Il prétend en effet analyser l’ensemble des problèmes de l’enfance, en faire la synthèse et déterminer des priorités d’action dans tous les pays du monde. L’objectif est de favoriser et coordonner la formation et la recherche dans tous les domaines touchant à l’enfant.

Logo du CIE en 1950 Logo du CIE en 1979 Logo du CIE en 1984 Logo du CIE en 1991

Évolution du logo du CIE entre 1950 et 1991 (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le logo : une volonté de rayonnement

En 1950, le premier logo du Centre est une mascotte peinte par Olivier Debré, représentant une brebis allaitant son petit. Ce logo serait issu de la découverte d’un mouton dans l’ancien chenil du château de Longchamp par les premiers arrivants. Il évolue ensuite à plusieurs reprises, dans le sens d’une plus grande lisibilité. En 1979, le choix est temporairement fait d’utiliser uniquement le sigle CIE. En 1984, une identité graphique apparaît : une tête d’enfant et son bras tenant un oiseau, le tout sur un fond noir représentant un planisphère avec des rayons partant de Paris en direction du monde entier. En 1991, le logo est simplifié et stylisé : seuls l’enfant et l’oiseau sont conservés.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies prend conscience de la nécessité d’intensifier l’aide apportée aux enfants victimes du conflit. Un Fonds international de secours à l’enfance, ou FISE, préfiguration de l’UNICEF, est créé le 11 décembre 1946. C’est au sein de cette institution et sous l’impulsion de Ludwik Rajchman, Robert Debré et Maurice Pate que naît l’idée d’un Centre international de l’enfance porté par la France.

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme établissement d’utilité publique

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme
établissement d’utilité publique (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le CIE, émanation d’institutions internationales

À l’occasion d’une réunion organisée le 17 juin 1947, le représentant de la France au Conseil administratif du FISE propose la création d’un Centre international de l’enfance à Paris, proposition confirmée par le gouvernement français le 5 mars 1949. Peu après, le conseil d’administration du FISE, le conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé et le conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies donnent leur accord, respectivement le 30 juin, le 14 juillet et le 28 juillet 1949. Le 10 novembre de la même année, un décret reconnaît le CIE comme fondation d’utilité publique de droit français. Une séance inaugurale est organisée le 18 janvier 1950, dans le salon de l’Horloge du ministère des Affaires étrangères, en présence des représentants de nombre d’organisations internationales : FISE, OMS, UNESCO etc.

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis autour de Robert Debré

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis
autour de Robert Debré (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 307).

Des objectifs originaux et une vocation internationale

Statutairement placé à la disposition des organisations internationales dédiées à l’enfant, dont il se veut « symbiotique », le CIE a une forte vocation internationale doublée d’une originalité affirmée. Il prétend en effet analyser l’ensemble des problèmes de l’enfance, en faire la synthèse et déterminer des priorités d’action dans tous les pays du monde. L’objectif est de favoriser et coordonner la formation et la recherche dans tous les domaines touchant à l’enfant.

Logo du CIE en 1950 Logo du CIE en 1979 Logo du CIE en 1984 Logo du CIE en 1991

Évolution du logo du CIE entre 1950 et 1991 (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le logo : une volonté de rayonnement

En 1950, le premier logo du Centre est une mascotte peinte par Olivier Debré, représentant une brebis allaitant son petit. Ce logo serait issu de la découverte d’un mouton dans l’ancien chenil du château de Longchamp par les premiers arrivants. Il évolue ensuite à plusieurs reprises, dans le sens d’une plus grande lisibilité. En 1979, le choix est temporairement fait d’utiliser uniquement le sigle CIE. En 1984, une identité graphique apparaît : une tête d’enfant et son bras tenant un oiseau, le tout sur un fond noir représentant un planisphère avec des rayons partant de Paris en direction du monde entier. En 1991, le logo est simplifié et stylisé : seuls l’enfant et l’oiseau sont conservés.

À CONSULTER...

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l’Organisation des Nations unies prend conscience de la nécessité d’intensifier l’aide apportée aux enfants victimes du conflit. Un Fonds international de secours à l’enfance, ou FISE, préfiguration de l’UNICEF, est créé le 11 décembre 1946. C’est au sein de cette institution et sous l’impulsion de Ludwik Rajchman, Robert Debré et Maurice Pate que naît l’idée d’un Centre international de l’enfance porté par la France.

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme établissement d’utilité publique

Décret du 10 novembre 1949 reconnaissant le CIE comme
établissement d’utilité publique (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le CIE, émanation d’institutions internationales

À l’occasion d’une réunion organisée le 17 juin 1947, le représentant de la France au Conseil administratif du FISE propose la création d’un Centre international de l’enfance à Paris, proposition confirmée par le gouvernement français le 5 mars 1949. Peu après, le conseil d’administration du FISE, le conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la santé et le conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies donnent leur accord, respectivement le 30 juin, le 14 juillet et le 28 juillet 1949. Le 10 novembre de la même année, un décret reconnaît le CIE comme fondation d’utilité publique de droit français. Une séance inaugurale est organisée le 18 janvier 1950, dans le salon de l’Horloge du ministère des Affaires étrangères, en présence des représentants de nombre d’organisations internationales : FISE, OMS, UNESCO etc.

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis autour de Robert Debré

Le premier cours de pédiatrie sociale en 1950 : les participants réunis
autour de Robert Debré (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 307).

Des objectifs originaux et une vocation internationale

Statutairement placé à la disposition des organisations internationales dédiées à l’enfant, dont il se veut « symbiotique », le CIE a une forte vocation internationale doublée d’une originalité affirmée. Il prétend en effet analyser l’ensemble des problèmes de l’enfance, en faire la synthèse et déterminer des priorités d’action dans tous les pays du monde. L’objectif est de favoriser et coordonner la formation et la recherche dans tous les domaines touchant à l’enfant.

Logo du CIE en 1950 Logo du CIE en 1979 Logo du CIE en 1984 Logo du CIE en 1991

Évolution du logo du CIE entre 1950 et 1991 (Bibl. univ. Angers, 1 CIDEF 01).

Le logo : une volonté de rayonnement

En 1950, le premier logo du Centre est une mascotte peinte par Olivier Debré, représentant une brebis allaitant son petit. Ce logo serait issu de la découverte d’un mouton dans l’ancien chenil du château de Longchamp par les premiers arrivants. Il évolue ensuite à plusieurs reprises, dans le sens d’une plus grande lisibilité. En 1979, le choix est temporairement fait d’utiliser uniquement le sigle CIE. En 1984, une identité graphique apparaît : une tête d’enfant et son bras tenant un oiseau, le tout sur un fond noir représentant un planisphère avec des rayons partant de Paris en direction du monde entier. En 1991, le logo est simplifié et stylisé : seuls l’enfant et l’oiseau sont conservés.

La création du Centre international de l’enfance