Le site est en maintenance. Des problèmes d'affichage peuvent apparaître.
ACCUEIL À PROPOS CRÉDITS

RETOUR AUX CHAPITRES

De grandes personnalités au service des plus petits

L’ENFANT, UN ÊTRE À FORMER

NOUVEAUX LIEUX, NOUVELLES INSTITUTIONS

DES RÉGENTS ET D’ANCIENS ÉLÈVES TÉMOIGNENT

BIBLIOTHÈQUE SONORE

En marge des lois et de l’action des gouvernements, l’engagement en faveur des enfants est porté par des grandes figures militantes qui font avancer la cause des enfants.

Eglantyne Jebb,

initiatrice des droits de l’enfant

Institutrice anglaise, Eglantyne Jebb (1876-1928) crée en 1919 l’association Save the Children Fund, pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre. D’abord active au Royaume-Uni, l’association se diffuse rapidement au Canada et en Australie. Pour donner à la cause des enfants une résonance internationale, Eglantyne Jebb crée dès 1920 l’Union internationale de secours aux enfants (UISE) très liée au Comité international de la Croix-Rouge. Installée en Suisse, Eglantyne Jebb continue à défendre ses idées et réclame que les droits des enfants soient reconnus par tous. Sa détermination aboutit à la Déclaration de Genève en 1924.

Ludwik Rajchman,

premier président de l’UNICEF

Médecin polonais, Ludwik Rajchman (1881-1965) commence sa carrière comme bactériologiste et mène des recherches pour lutter contre les épidémies qui ravagent l’Europe au début du 20e siècle. En 1921, la Société des Nations lui confie l’Organisation d’Hygiène, ancêtre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Défenseur de la cause des enfants, il devient en 1946 le premier président de l’UNICEF. Il y développe 4 programmes : la vaccination, la prévention contre le typhus, les diffusions du lait en poudre et de la pénicilline. Inquiété pendant la guerre froide, il doit abandonner ses fonctions et vient s’installer en France où il participe, avec le pédiatre Robert Debré (1882-1978), à la création du Centre international de l’enfance en 1949.

Edmond Kaiser,

fondateur de Terre des hommes et de Sentinelles

Edmond Kaiser (1914-2000) est un pharmacien français, très actif dans le secteur associatif. En 1960, il fonde Terre des hommes : « mouvement de combat et d’intervention immédiate et directe au secours de l’enfance meurtrie ». L’association vient d’abord en aide aux enfants victimes de la guerre d’Algérie, puis s’implique dans d’autres pays auprès d’enfants défavorisés. Suite à des différends, Kaiser quitte l’association en 1980 et crée la fondation Sentinelles, « au secours d’êtres choisis parmi les plus meurtris », qui lutte contre les mutilations sexuelles, le tourisme pédophile, la prostitution enfantine et d’autres détresses extrêmes.

En marge des lois et de l’action des gouvernements, l’engagement en faveur des enfants est porté par des grandes figures militantes qui font avancer la cause des enfants.

Eglantyne Jebb,

initiatrice des droits de l’enfant

Institutrice anglaise, Eglantyne Jebb (1876-1928) crée en 1919 l’association Save the Children Fund, pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre. D’abord active au Royaume-Uni, l’association se diffuse rapidement au Canada et en Australie. Pour donner à la cause des enfants une résonance internationale, Eglantyne Jebb crée dès 1920 l’Union internationale de secours aux enfants (UISE) très liée au Comité international de la Croix-Rouge. Installée en Suisse, Eglantyne Jebb continue à défendre ses idées et réclame que les droits des enfants soient reconnus par tous. Sa détermination aboutit à la Déclaration de Genève en 1924.

Ludwik Rajchman,

premier président de l’UNICEF

Médecin polonais, Ludwik Rajchman (1881-1965) commence sa carrière comme bactériologiste et mène des recherches pour lutter contre les épidémies qui ravagent l’Europe au début du 20e siècle. En 1921, la Société des Nations lui confie l’Organisation d’Hygiène, ancêtre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Défenseur de la cause des enfants, il devient en 1946 le premier président de l’UNICEF. Il y développe 4 programmes : la vaccination, la prévention contre le typhus, les diffusions du lait en poudre et de la pénicilline. Inquiété pendant la guerre froide, il doit abandonner ses fonctions et vient s’installer en France où il participe, avec le pédiatre Robert Debré (1882-1978), à la création du Centre international de l’enfance en 1949.

Edmond Kaiser,

fondateur de Terre des hommes et de Sentinelles

Edmond Kaiser (1914-2000) est un pharmacien français, très actif dans le secteur associatif. En 1960, il fonde Terre des hommes : « mouvement de combat et d’intervention immédiate et directe au secours de l’enfance meurtrie ». L’association vient d’abord en aide aux enfants victimes de la guerre d’Algérie, puis s’implique dans d’autres pays auprès d’enfants défavorisés. Suite à des différends, Kaiser quitte l’association en 1980 et crée la fondation Sentinelles, « au secours d’êtres choisis parmi les plus meurtris », qui lutte contre les mutilations sexuelles, le tourisme pédophile, la prostitution enfantine et d’autres détresses extrêmes.

En marge des lois et de l’action des gouvernements, l’engagement en faveur des enfants est porté par des grandes figures militantes qui font avancer la cause des enfants.

Eglantyne Jebb,

initiatrice des droits de l’enfant

Institutrice anglaise, Eglantyne Jebb (1876-1928) crée en 1919 l’association Save the Children Fund, pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre. D’abord active au Royaume-Uni, l’association se diffuse rapidement au Canada et en Australie. Pour donner à la cause des enfants une résonance internationale, Eglantyne Jebb crée dès 1920 l’Union internationale de secours aux enfants (UISE) très liée au Comité international de la Croix-Rouge. Installée en Suisse, Eglantyne Jebb continue à défendre ses idées et réclame que les droits des enfants soient reconnus par tous. Sa détermination aboutit à la Déclaration de Genève en 1924.

Ludwik Rajchman,

premier président de l’UNICEF

Médecin polonais, Ludwik Rajchman (1881-1965) commence sa carrière comme bactériologiste et mène des recherches pour lutter contre les épidémies qui ravagent l’Europe au début du 20e siècle. En 1921, la Société des Nations lui confie l’Organisation d’Hygiène, ancêtre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Défenseur de la cause des enfants, il devient en 1946 le premier président de l’UNICEF. Il y développe 4 programmes : la vaccination, la prévention contre le typhus, les diffusions du lait en poudre et de la pénicilline. Inquiété pendant la guerre froide, il doit abandonner ses fonctions et vient s’installer en France où il participe, avec le pédiatre Robert Debré (1882-1978), à la création du Centre international de l’enfance en 1949.

Edmond Kaiser,

fondateur de Terre des hommes et de Sentinelles

Edmond Kaiser (1914-2000) est un pharmacien français, très actif dans le secteur associatif. En 1960, il fonde Terre des hommes : « mouvement de combat et d’intervention immédiate et directe au secours de l’enfance meurtrie ». L’association vient d’abord en aide aux enfants victimes de la guerre d’Algérie, puis s’implique dans d’autres pays auprès d’enfants défavorisés. Suite à des différends, Kaiser quitte l’association en 1980 et crée la fondation Sentinelles, « au secours d’êtres choisis parmi les plus meurtris », qui lutte contre les mutilations sexuelles, le tourisme pédophile, la prostitution enfantine et d’autres détresses extrêmes.

À CONSULTER...

En marge des lois et de l’action des gouvernements, l’engagement en faveur des enfants est porté par des grandes figures militantes qui font avancer la cause des enfants.

Eglantyne Jebb,

initiatrice des droits de l’enfant

Institutrice anglaise, Eglantyne Jebb (1876-1928) crée en 1919 l’association Save the Children Fund, pour venir en aide aux enfants victimes de la guerre. D’abord active au Royaume-Uni, l’association se diffuse rapidement au Canada et en Australie. Pour donner à la cause des enfants une résonance internationale, Eglantyne Jebb crée dès 1920 l’Union internationale de secours aux enfants (UISE) très liée au Comité international de la Croix-Rouge. Installée en Suisse, Eglantyne Jebb continue à défendre ses idées et réclame que les droits des enfants soient reconnus par tous. Sa détermination aboutit à la Déclaration de Genève en 1924.

Ludwik Rajchman,

premier président de l’UNICEF

Médecin polonais, Ludwik Rajchman (1881-1965) commence sa carrière comme bactériologiste et mène des recherches pour lutter contre les épidémies qui ravagent l’Europe au début du 20e siècle. En 1921, la Société des Nations lui confie l’Organisation d’Hygiène, ancêtre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Défenseur de la cause des enfants, il devient en 1946 le premier président de l’UNICEF. Il y développe 4 programmes : la vaccination, la prévention contre le typhus, les diffusions du lait en poudre et de la pénicilline. Inquiété pendant la guerre froide, il doit abandonner ses fonctions et vient s’installer en France où il participe, avec le pédiatre Robert Debré (1882-1978), à la création du Centre international de l’enfance en 1949.

Edmond Kaiser,

fondateur de Terre des hommes et de Sentinelles

Edmond Kaiser (1914-2000) est un pharmacien français, très actif dans le secteur associatif. En 1960, il fonde Terre des hommes : « mouvement de combat et d’intervention immédiate et directe au secours de l’enfance meurtrie ». L’association vient d’abord en aide aux enfants victimes de la guerre d’Algérie, puis s’implique dans d’autres pays auprès d’enfants défavorisés. Suite à des différends, Kaiser quitte l’association en 1980 et crée la fondation Sentinelles, « au secours d’êtres choisis parmi les plus meurtris », qui lutte contre les mutilations sexuelles, le tourisme pédophile, la prostitution enfantine et d’autres détresses extrêmes.

De grandes personnalités au service des plus petits