ACCUEIL À PROPOS CRÉDITSMENTIONS LÉGALESPORTAIL ENJEU[X]

RETOUR AUX CHAPITRES

Colombie

L’ENFANT, UN ÊTRE À FORMER

NOUVEAUX LIEUX, NOUVELLES INSTITUTIONS

DES RÉGENTS ET D’ANCIENS ÉLÈVES TÉMOIGNENT

BIBLIOTHÈQUE SONORE

Petite notice de contextualisation pour situer les univers langagiers de socialisation initiale

  • La Colombie est un pays hispanophone situé au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud. Sa langue officielle est l’espagnol castillan, langue maternelle de 80% de la population colombienne, ethniquement hétérogène, liée à l’histoire des ethnies précolombiennes autochtones et à leur colonisation par les Espagnols, à partir de 1499, ayant exercé une assimilation linguistique forte, mais n’ayant pas fait totalement disparaitre les langues ancestrales. En Colombie, circulent ainsi par exemple le wayù, le paez et l’embera, trois langues amérindiennes vernaculaires majoritaires, dont les locuteurs natifs s’approprient l’espagnol comme langue seconde et unique langue de scolarisation.
  • Longtemps combattues et/ou occultées sous la pression de l’unilinguisme officiel, les langues amérindiennes, dites aussi «langues indigènes», bénéficient depuis les années 2000 d’une politique linguistique plus favorable à la reconnaissance et préservation du patrimoine culturel colombien, mais aussi à l’enseignement bilingue, dont la mise en place demeure toutefois problématique et sujette à nombre de controverses, y compris au sein des communautés concernées.
  • L’espagnol jouit en Colombie d’une place exclusive dans le monde politique, économique, professionnel, médiatique (notamment la presse) mais aussi, dans l’enseignement, en tant que langue de la scolarisation.
  • D’autres langues circulent encore, langues immigrantes telles que l’arabe, le mandarin, ou encore certaines langues créoles, mais aussi langues étrangères enseignées à l’école, l’anglais occupant à ce sujet, du fait des relations aves les USA, une place ultra dominante dans les programmes éducatifs, et plus largement dans l’espace social et médiatique.
Plan de l’exposition →
Imaginaires plurilingues entre familles et écoles : expériences, parcours, démarches didactiques

Petite notice de contextualisation pour situer les univers langagiers de socialisation initiale

  • La Colombie est un pays hispanophone situé au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud. Sa langue officielle est l’espagnol castillan, langue maternelle de 80% de la population colombienne, ethniquement hétérogène, liée à l’histoire des ethnies précolombiennes autochtones et à leur colonisation par les Espagnols, à partir de 1499, ayant exercé une assimilation linguistique forte, mais n’ayant pas fait totalement disparaitre les langues ancestrales. En Colombie, circulent ainsi par exemple le wayù, le paez et l’embera, trois langues amérindiennes vernaculaires majoritaires, dont les locuteurs natifs s’approprient l’espagnol comme langue seconde et unique langue de scolarisation.
  • Longtemps combattues et/ou occultées sous la pression de l’unilinguisme officiel, les langues amérindiennes, dites aussi «langues indigènes», bénéficient depuis les années 2000 d’une politique linguistique plus favorable à la reconnaissance et préservation du patrimoine culturel colombien, mais aussi à l’enseignement bilingue, dont la mise en place demeure toutefois problématique et sujette à nombre de controverses, y compris au sein des communautés concernées.
  • L’espagnol jouit en Colombie d’une place exclusive dans le monde politique, économique, professionnel, médiatique (notamment la presse) mais aussi, dans l’enseignement, en tant que langue de la scolarisation.
  • D’autres langues circulent encore, langues immigrantes telles que l’arabe, le mandarin, ou encore certaines langues créoles, mais aussi langues étrangères enseignées à l’école, l’anglais occupant à ce sujet, du fait des relations aves les USA, une place ultra dominante dans les programmes éducatifs, et plus largement dans l’espace social et médiatique.

Petite notice de contextualisation pour situer les univers langagiers de socialisation initiale

  • La Colombie est un pays hispanophone situé au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud. Sa langue officielle est l’espagnol castillan, langue maternelle de 80% de la population colombienne, ethniquement hétérogène, liée à l’histoire des ethnies précolombiennes autochtones et à leur colonisation par les Espagnols, à partir de 1499, ayant exercé une assimilation linguistique forte, mais n’ayant pas fait totalement disparaitre les langues ancestrales. En Colombie, circulent ainsi par exemple le wayù, le paez et l’embera, trois langues amérindiennes vernaculaires majoritaires, dont les locuteurs natifs s’approprient l’espagnol comme langue seconde et unique langue de scolarisation.
  • Longtemps combattues et/ou occultées sous la pression de l’unilinguisme officiel, les langues amérindiennes, dites aussi «langues indigènes», bénéficient depuis les années 2000 d’une politique linguistique plus favorable à la reconnaissance et préservation du patrimoine culturel colombien, mais aussi à l’enseignement bilingue, dont la mise en place demeure toutefois problématique et sujette à nombre de controverses, y compris au sein des communautés concernées.
  • L’espagnol jouit en Colombie d’une place exclusive dans le monde politique, économique, professionnel, médiatique (notamment la presse) mais aussi, dans l’enseignement, en tant que langue de la scolarisation.
  • D’autres langues circulent encore, langues immigrantes telles que l’arabe, le mandarin, ou encore certaines langues créoles, mais aussi langues étrangères enseignées à l’école, l’anglais occupant à ce sujet, du fait des relations aves les USA, une place ultra dominante dans les programmes éducatifs, et plus largement dans l’espace social et médiatique.

À CONSULTER...

Petite notice de contextualisation pour situer les univers langagiers de socialisation initiale

  • La Colombie est un pays hispanophone situé au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud. Sa langue officielle est l’espagnol castillan, langue maternelle de 80% de la population colombienne, ethniquement hétérogène, liée à l’histoire des ethnies précolombiennes autochtones et à leur colonisation par les Espagnols, à partir de 1499, ayant exercé une assimilation linguistique forte, mais n’ayant pas fait totalement disparaitre les langues ancestrales. En Colombie, circulent ainsi par exemple le wayù, le paez et l’embera, trois langues amérindiennes vernaculaires majoritaires, dont les locuteurs natifs s’approprient l’espagnol comme langue seconde et unique langue de scolarisation.
  • Longtemps combattues et/ou occultées sous la pression de l’unilinguisme officiel, les langues amérindiennes, dites aussi «langues indigènes», bénéficient depuis les années 2000 d’une politique linguistique plus favorable à la reconnaissance et préservation du patrimoine culturel colombien, mais aussi à l’enseignement bilingue, dont la mise en place demeure toutefois problématique et sujette à nombre de controverses, y compris au sein des communautés concernées.
  • L’espagnol jouit en Colombie d’une place exclusive dans le monde politique, économique, professionnel, médiatique (notamment la presse) mais aussi, dans l’enseignement, en tant que langue de la scolarisation.
  • D’autres langues circulent encore, langues immigrantes telles que l’arabe, le mandarin, ou encore certaines langues créoles, mais aussi langues étrangères enseignées à l’école, l’anglais occupant à ce sujet, du fait des relations aves les USA, une place ultra dominante dans les programmes éducatifs, et plus largement dans l’espace social et médiatique.

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes

Enfances Humanistes